La liste des facteurs qui influent sur le classement organique de Google est très longue, en faire une liste exhaustive est presque impossible et pas très pertinent car beaucoup de ces facteurs sont complexe a calculés.

Les astuces que vous trouverez si dessous ne sont certes, pas celles qui influenceront le plus votre position mais elles vous aideront à vous diriger dans la bonne direction, à garder les visiteurs plus longtemps sur votre site et sont rapides à corriger si vous n’êtes pas à jour

 

INTENTION DE RECHERCHE

 

Google ne classe pas le même type de contenu pour chaque requête. Par exemple, les personnes qui recherchent « acheter des robes en ligne » sont en mode d’achat. Ils veulent voir les produits qu’ils peuvent acheter.

Astuce référencement 1

 C’est pourquoi Google affiche des pages de commerce en ligne. D’autre part, une personne qui recherche « comment nouer une cravate » est en mode apprentissage. Il veut savoir comment nouer une cravate, pas en acheter une.

C’est pourquoi Google affiche des billets de blog ou des vidéos et images

tutoriel référencement 1

L’analyse des premiers résultats de recherches permet de dégager les « quatre C de l’intention de recherche ». C’est un excellent moyen de comprendre les bases de l’optimisation de requête.

 

 Les quatre C sont :

Style de contenu : Le style de contenu est le style dominant du contenu dans les résultats de recherche. C’est presque toujours des pages Web, mais ce sont parfois des vidéos. Par exemple, prenez la requête, « iPhone 11 unboxing »:

5 astuces pour le référencement

 Il serait presque impossible de classer une page web sur la première page pour cette requête. Si vous voulez en classer une, vous devrez la créer et optimiser une vidéo sur cette page.

Type de contenu : Les types de contenu tombent presque toujours dans l’une des quatre catégories : les billets de blog, le produit, la catégorie et les pages d’atterrissage. Par exemple, les pages qui apparaissent en premier pour « acheter un smartphone » sont des guides d’achats renvoyant vers des fiches produits :

Comment bien se référencer

Format de contenu :Le format de contenu s’applique principalement au contenu informationnel.

How-tos, listes, tutoriels, articles de news, sont tous des exemples de formats communs. Par exemple, les résultats de la recherche « conseils économies d’argent » sont tous des listes :

Astuce référencement 2

Les résultats de « l’avenir du bitcoin » sont tous des éléments d’opinion :

Tutoriel référencement 2

Angle de contenu : L’angle de contenu est le principal argument de vente de votre contenu, et il y a généralement un angle dominant dans les résultats de recherche. Par exemple, les meilleurs résultats pour « comment jouer au golf » s’adressent aux débutants :

Comment se référencer sur google

VITESSE DE LA PAGE

 

La vitesse des pages est un facteur de classement depuis 2010, année où elle a affecté 1 % des requêtes de recherche de bureau. Cela a changé en 2018 lorsque Google a étendu le facteur de classement aux recherches mobiles. Cependant, même maintenant, le facteur n’affecte qu’un petit pourcentage de requêtes et est surtout un problème pour les pages qui offrent l’expérience la plus lente aux utilisateurs.

C’est un point important. Battre les concurrents de quelques millisecondes n’est pas l’objectif ici mais Il s’agit plus de s’assurer que votre site est assez rapide pour ne pas avoir d’impact négatif sur les utilisateurs.

Google a déclaré en 2018 que les pages mobiles devraient afficher du contenu aux utilisateurs en moins de trois secondes et que le TTFB (Time to First Byte) devrait être inférieur à 1,3 seconde. Ils indiquent aussi que la taille totale d’une page Web mobile devrait être inférieure à 500kb. Cependant, John Mueller (analyste chez Google) a déclaré que TTFB n’est pas utilisé pour le classement dans les moteurs de recherche.

Si vous êtes préoccupé par la vitesse de la page, consultez le rapport Speed dans Google Search Console ou consulter Google Page Speed. Cela montre lequel de vos pages se charge lentement sur le bureau et mobile et ce que vous pouvez faire pour optimiser ce chargement.

ADAPTATION AU FORMAT MOBILE

 

Près des deux tiers des recherches ont lieu sur mobile, il n’est donc pas surprenant que Google ait fait de l’adaptation mobile un facteur de classement pour les recherches mobiles en 2015.

Plus tard, en juillet 2019, Google est passé à l’indexation mobile en priorité, cela veut dire qu’il regarde en priorité votre site dans sa version mobile, ils utilisent aussi se facteur de classement pour les recherches de bureau.

Comment savez-vous à quel point votre site est mobile ?

Consultez le rapport « Test d’optimisation mobile » dans Google Search Console.

Ce rapport vous indique si l’une de vos pages a des problèmes sur mobile.

HTTPS

 

L’HTTPS améliore la sécurité des visiteurs en cryptant les données entre le navigateur et le serveur. En 2014, Google a annoncé HTTPS comme un signal très léger affectant moins de 1% des requêtes mondiales. Depuis lors, Google a augmenté son engagement envers l’HTTPS, et affiche maintenant un avertissement « Pas sécurisé » dans Chrome lorsque vous visitez une page non cryptée.

Si vous avez des pages non sécurisées avec des champs d’entrée pour un formulaire par exemple, vous avez peut-être également reçu un e-mail d’avertissement de Google Search Console.

Malgré tout, HTTPS reste un facteur de classement léger, comme l’a confirmé John Mueller début 2019. La raison pour laquelle nous le mentionnons, c’est que c’est une correction rapide et facile et surtout pour éviter de faire partir un visiteur.

EXPERIENCE UTILISATEUR

 

 Google veut classer le contenu qui offre aux visiteurs une expérience positive.

Les actions du géant de la recherche au fil des années le prouvent.

Par exemple, en 2016, Google a annoncé que les pages avec des annonces interstitielles intrusives (c.-à-d. pop-ups) pourraient ne pas se classer aussi haut que ceux offrant une meilleure expérience utilisateur.

Le guide de démarrage SEO de Google dit également :

Vous devez créer un site Web au profit de vos utilisateurs, et toute optimisation devrait être orientée vers l’amélioration de l’expérience utilisateur.

Mais quel genre de choses contribuent à une bonne expérience utilisateur ?

Voici quelques suggestions de Google :

  • Contenu facile à lire;
  • Site bien organisé;
  • Contenu intéressant et utile;
  • Conception réactive;
  • Pas d’annonces intrusives;
  • Site conçu autour des besoins des utilisateurs.

Il y a beaucoup de débat dans la communauté SEO sur la façon dont Google pourrait mesurer la satisfaction des utilisateurs. Les théories courantes incluent l’analyse des mesures comme le taux de clics (CTR), le temps de passage sur le site, le temps sur page, et le taux de rebond.

Google a déposé de nombreux brevets décrivant comment le taux de click et d’autres signaux comportementaux pourraient être utilisés pour influencer les classements des moteurs de recherche. Pourtant, l’entreprise reste catégorique sur le fait que ces facteurs sont trop flous et peu fiables à utiliser.

Personne ne sait comment Google mesure la satisfaction des utilisateurs, mais ils ont probablement leurs moyens. Ainsi, au lieu de courir après des mesures arbitraires comme le temps de visite d’un utilisateur sur votre site, concentrer vous sur la création d’une bonne expérience globale pour les visiteurs.

Envie d'en savoir plus sur l'ensemble des expertises SEO maitrisée par Marketify ?

L’agence SEO sur Strasbourg

Découvrez les services, références et expertises SEO de notre équipe à Strasbourg

L’agence SEO sur      Paris

Découvrez les domaines d’expertises et références SEO de notre agence sur Paris

Prêt pour passer au display piloté par la donnée ?

Bénéficiez d'un audit display gratuit, et discutons de vos projets

C'est gratuit, et sans engagement

Contactez nousContactez nous